🏃Chapitre 17🏃
J'étais chez moi devant la TV, en train de regarder une serie policiere auquelle je comprennait rien du tout,c'est le genre de truc ou personne ne connait les episodes, tu vois c'est les truc que personne regarde car ça passe a 15h00. Personne sauf moi 😅 ! Amira me regardait en souriant, enfin je sais pas si elle souri mais j'etais de bonne humeur alors tout le monde souriait ! Je monta dans ma chambre pour travailler, il ne falait pas que je prenne de retard. Je n'avais pas la tete à faire mes devoirs alors je mis de la musique à fond, je dansait comme un fou en hurlant les paroles que je connaissais, quand j'oubliais les paroles je faisait "hum hum" !
Soudain le telephone sonnat alors je partie repondre. C'etait ma grand-mère.
~Au telephone~
Moi: allo ?
Mamie:Cherabel ?
Moi: oui ?
Mamie: tu es chez toi ?
Moi:oui, je me suis fais taper à l'ecole.
Mamie: encore ! Tes parents vont faire quoi ?
Moi: je sais pas, ils s'appellent ce soir.
Mamie: ton père n'est pas là ?
Moi:non il est en Grece.
Mamie: Mika est en Grece ?
Moi: non il est à Londres !
Mamie: je comprend pas. Mika est où ?
Moi: ils est je sais pas où .
Mamie(qui commençait à s'ennerver): comment ça tu sais pas !
Moi: bah il est à Londres mais ...
Mamie: il est chez vous ?
Moi: non.
Mamie: ok...
Moi: tu veux que je lui dise quelque chose ?
Mamie: non t'inquete pas ❤
Moi: ban bah salut !
Mamie: salut Chera !

Je raccrocha, je ne savait plus quoi faire alors je parti à la cave, il y avait pleins de tissu de toute les couleurs, quand j'étais plus petit mamie m'avait appris comment faire les pull,les panthalons... Je ne sais pas si je vais y arriver mais je pris du tissu rose avec des fleurs bleus et violette. Je remonta toute la boite à couture dans ma chambre... Je ne savais pas qu'elle habit j'allais faire alors j'alla tout reposer !
Je m'ennuyer vraiment alors je pris mon vélo et parti au cinéma pour voire un film.
À la fin du film, il faisait noir dehors alors je rentra chez moi. Mon père n'était pas encore rentrer, je ne sais pas si il rentre ce qoir mais je vais comme même preparé un taboulet, un vrai taboulet, libannais, sans couscous ni carottes et en utilisant du persil plat et pas du bouclé qui gratte la gorge !
Je couper en petit le persil, Amira était devant la porte, je pris un album de Aznavour et l'écouta en entier. J'aimais beaucoup la France: même si je n'y aller pas très souvent je la trouvais belle et surtout très diversifié. J'étais deja aller plusieurs fois au Liban avec mes grands-parents, mes oncles et tantes, cousins et parents. Mes grands-parents voulaient feter leur anniversaire de mariage là-bas donc nous y étions tous aller. Soudain Amira se mit à sauter comme une folle. Mon père était en train de rentrer, il était 22h00 mais j'étais habitué a ce qu'il rentre tard !
Paka: hello guys !
Moi: salut !
Paka: ça va ? Tu fais quoi de bon ?
Moi: taboulet libannais !
Paka: j'ai eus Andy au telephone...
Moi: et alors ?
Paka: tant que Ben n'est pas viré tu retourne pas au college...
Moi: si ils ne le virent pas ?
Paka: tu travaille 10000 fois mieu que lui, tu es dans le top 5 de ta classe !
Moi: mouai c'est vrai😊
Paka: comme ça tu pouras voire la belle Etelle 😏😏😏
Moi: pfff... T'es lourd !
Paka: demain je rentrerais très tard, quand je rentre je veux que tu sois couché.
Moi: ok... Tu fais quoi ?
Paka: je vais à la radio et je mange après avec mon producteur.
Moi: Peter ?
Paka: non Peter c'est mon manager !
Moi: moi je comprend rien !
Paka: t'inquete moi non plus !
Moi: demain j'irais faire du shopping avec Etelle.
Paka: tu depence pas trop.
Moi: nan, je deteste depensé !
Paka: tu as besoin de quoi ?
Moi: faut que je m'achete des livres et un pull.
Paka: quoi comme livre ?
Moi: un livre en français.
Paka: tu trouveras pas ici.
Moi: t'es sur ?
Paka: oui, après tu peux toujours prendre un livre francais mais traduit en anglais.
Moi: non, c'est moche...
Paka: ok...
Moi: et puis j'irais manger une glace avec elle.
Paka: Cherabel ! Je crois que tu es amoureux !
Moi: n'importe quoi !
Paka: 😏 bon... On le mange ton taboulet.

À la fin du repas je parti me coucher en pensant à Etelle et à ses grands yeux bleus...