🏃Chapitre 16🏃
J'étais trop content, on allé manger au resto avec Paka et Etelle (Pauline qui ne s'appelle pas vraiment comme ça)
Paka: tu t'appelle Pauline c'est ça ?
Etelle: euh.. Non, je m'appelle Etelle mais pour me proteger sur insta j'ai changé de nom.
Paka: c'est inteligent !
Etelle: merciii !
Paka: on va manger italien ?
Moi: ou grec ?
Paka: non pas grec, on en revient !
Etelle: moi je vous suis !
Paka: haha !!! Aufaite Etelle, tout ce qu'on se dit tu ne l'ai met pas sur insta, facebook, twitter et tout le merdier.
Etelle: non non ! Pas de problèmes, les mikafreaks sont pas comme ça.
Paka: bon on va manger et tu me racontera comment sont les mikafreaks.
Etelle: oui !

Nous arrivâmes devant le resto. Etelle regarder autour d'elle avec de grands yeux. Le serveur vint nous demander ce qu'on voulait manger, je lui repondi.
Etelle: Cherabel, tu parle super bien anglais !
Moi: bah... Merci, toi tu parles bien français !
Etelle: je vis en France !
Moi: je vis à Londres.
Etelle: tu parles combien de langue ?
Moi: 1:anglais 2: français 3: grec
Paka: le grec tu le parle mais tu ne l'ecris pas.
Moi: toi tu ecris pas le français
Paka: je suis dyslexiques!
Moi: je parle un peu italien et arabe aussi.
Etelle: waouh tu parle beaucoup de langues.
Moi: oui c'est vrai !
Etelle: tu parles pas espagnol comme Mika ?
Moi: non...
Paka: mais bon lui il parle 3 langue parfaitement à 15 ans.
Etelle: oui c'est sur !
Paka: bon Etelle, parle nous des Mikafreaks.

Le serveur apporta les plats,je commença a manger avec appetit.
Etelle: les MIKAFREAKS (SUR insta) sont un super grand reseau, on s'aide et on se remonte le moral quand ça va pas... Par exemple fans de lady gaga se font la guerre pour etre le seul a la rencontrer alors que nous pas du tout, combien se fois je me suis coucher à 2h00 du math' car je parler avec la familly ! On est solidaire, on s'aime, c'est vrais que c'est pas le pays des bisounours: il y a des groupe de personne mais on s'entend tous super bien.
Paka:ça me fait plaisir.
Etelle: certaine personnes font des fanfictions.
Paka: et ça raconte quoi ?
Etelle: bah tout mais toujours en rapport avec vous
Paka: tutois moi !
Etelle: et on sait très bien que c'est pas la verité mais  s'en inspire !
Paka: ah c'est trop bien !
Etelle: on a tous un idole mais les mikafreaks on choisi le meilleur !
Paka: c'est trop sympa !

Paka lui fit un bisous sur les cheveux.
Moi: je vous genes pas !
Paka:t'es jaloux, tu veux un bisous !?
Moi: pouah... Degage !

Le repas étais fini,il resté 40 mins à Etelle pour rejoindre sa classe.
Paka: bon, je retourne bosser !
Moi: ok, moi je vais aller accompagner Etelle !
Etelle: ecris de belles chansons !
Paka: promis, je m'aplique ! 😊

Mon père s'éloigna, Etelle me regardait avec ses grands yeux bleus, quand je la voyais j'avais froid et chaud à la fois, je , je chercher mes mots, c'était la premiere fois que ça m'arriver.
Etelle: Chera ? Tu es dans la lune ou quoi ?!
Moi: nan t'inquete ! J'ai les pieds plus ou moins sur terre !

Nous commençons à marcher tranquillement.
Etelle: ton père est vraiment super cool, c'est le même ici que a la TV !
Moi: comment ça ?
Etelle: bah à la TV il ne joue pas de jeu, il est comme il est pour de vrai.
Moi: si tu le dis...
Etelle(en me regardant): merci.
Moi: pourquoi ?
Etelle: tu es le gars que je m'attendais à voire.
Moi:tu t'adendais à que je sois le fils de mon idole ?
Etelle: tu es pas le fils de mon idole: tu es plus pour moi: tu es Cherabel !

Je devint tout rouge.
Moi: je suis pas sur de comprendre.
Etelle: quand on parle du fils de Mika on est sur qu'il est beau, inteligent, mature... Et en faite peut etre qu'il est con ! Toi non, tu es super.

Je rougis encore plus fort. Nous étions devant le centre commercial.
Etelle: bon, c'est cool qu'on se soit vue, toi tu vas retourner à l'école et moi je rentrerais en France dans une semaine.
Moi: je me suis fais taper à l'ecole alors je ne sais pas si je vais y retourner cette semaine.
Etelle: ha... Si tu n'y retourne pas je serais là tout les jours à 13h00 .
Moi: tu auras plus de temps ?
Etelle: on vera...
Moi: bon salut !

Elle me regarda, me fit un bisous sur la joue et parti rejoindre un groupe de filles plus loin. Je repati chez moi en chantant et dansant comme un fou. Je m'en foutait qu'il y est des photographes: j'étais AMOUREUX .